Inauguration de la Cour d’honneur et du collège le 14 septembre 2018

Inauguration de la Cour d’honneur et du collège le 14 septembre 2018

Le 14 septembre 2018 à 16h30,  en présence de Mme QUEANT président de l’OGEC St Vincent de Paul, de M. OCTEAU Délégué de la tutelle Vincentienne, de M. TALLEU directeur Diocésain, de M. CREMONT maire de Soissons, de M. FRICOTEAUX Président du Conseil départemental, de M. ENGRAND Conseiller Régional, de M. BALMAND Secrétaire Général à L’enseignement Catholique, de M. DELATTE Député de la circonscription de l’Aisne et de Monseigneur DE DINECHIN, Évêque de Soissons, s’est déroulée la cérémonie d’inauguration de la cour d’honneur et du Collège St Vincent de Paul. 

 

 

Discours de M. Garcia, Chef d’Etablissement

“Présidente, Monsieur Le délégué de tutelle, Monsieur le directeur diocésain, Messieurs les maires, Monsieur le président du conseil départemental, Monsieur Madame les conseillers régionaux, Monsieur Le député, Mesdames et messieurs les représentants de l’éducation nationale, Monsieur le secrétaire général à l’enseignement catholique,  Monseigneur, Chers collègues du diocèse de SOISSONS, LAON et ST Quentin, Chers tous dans vos diverses qualités,

Nous y sommes… deux nouveautés…une nouvelle cour d’honneur et un collège…

Une nouvelle cour d’honneur d’abord, cette dernière fait partie un Plan pluri annuel d’investissement en 3 phases, la création du campus design logeant notre MANAA dans un cadre attractif propice à la création.

Cette cour d’honneur, qui respecte les souhaits de tutelle et notre envie de toujours nous ouvrir aux autres alliant Esthétisme, sécurité et accessibilité.

Enfin, et avant la fin de l’année, l’extension de l’hôtellerie restauration se composant de trois plateaux de 270 m² pour 16 mois de travaux.

Sur ces différentes phases, nous engageons notre établissement jusqu’en 2031….si notre gestion est rigoureuse, de bon père de famille, nous avons toujours eu pour ambition de ne rien nous interdire…il suffit juste de prendre son bâton de pèlerin pour batailler sur les chemins des financements, des subventions, des donations, de collecter toujours et encore pour éviter de trop faire peser le quotidien. Dans ces batailles, je peux remercier la région et surtout nos conseillers régionaux ici présents de faire leur travail et de continuer à valoriser le territoire…notre territoire !!

Il ne faut pas être niais, si la pédagogie, l’accompagnement des jeunes fait la réputation de notre congrégation et de St vincent de paul et à soissons particulièrement, un beau lycée attire s’il est équipé ; s’il est aux normes, s’il donne envie…

Quoi de plus beau de laisser ouvert ce portail bleu toute la journée et de montrer aux soissonnais notre beau patrimoine. Car Monsieur le Maire de Soissons, Cher Alain,  nous avons aussi travaillé pour notre ville en valorisant ce lieu…c’est aussi montrer aux soissonnais qu’un lycée technologique et professionnel peut aussi être logé dans une belle enveloppe et pas seulement dans des hangars métalliques à redans partiels ou dents de scie, éloignant ainsi toutes images d’Épinal sur nos élèves. Nous avons aussi privilégié des entrepreneurs locaux, nous y étions très sensibles et nos entreprises nous le rendent bien, qu’elles en soient ici remercier pour la qualité de leur travail notamment SEVE avec qui nous sommes en partenariat et qui ont désigné les bancs en bois en fonds de cour, dessiné par leur apprenti, notre élève en design produit. Une mention spéciale pour notre équipe interne à la tête Monsieur Bruno FREY, je ne serai rien sans son accompagnement et suivi de chantier, Merci !

Je remercie aussi des personnes qui me sont chers, je n’ai jamais eu l’occasion de leur dire mais nos administrateurs ont un rôle non négligeable dans les décisions majeures d’un établissement, Merci Merci pour votre temps et accompagnement.

C’est sur le même terrain qu’ils nous ont accompagné dans un autre projet qui nous réunis ici, un collège, pas n’importe quel collège, un collège de cycle 4, un collège unique, un collège  atypique….Mais Rendons à TALLEU ce qui appartient à Franck ; l’idée originelle de Pouilly sur serre lui appartient, et si le projet a dévié, je tenais ici au nom des équipes à le remercier de la confiance donnée à notre tutelle par le courage objectif qu’il a eu de nous le confier , validé bien évidemment par Monseigneur. Depuis quelques minutes je dresse des avancées majeures qui ne peuvent se construire qu’en équipe !!! Merci à Mesdames BUZATO, DU FONTENIOUX et VECTEN, messieurs ANUZET et CARAVITA pour les nombreux échanges de co-construction, leur expertise et amitiés.

CE projet de collège de pré-décrocheurs, part toutefois aussi sur un échec…point commun avec nos élèves, l’échec de Pouilly….l’échec aussi ou plutôt la peine de voir partir la communauté de nos sœurs en avril 2017 après 152 années de présence communautaire….Mais si elles n’étaient pas partie…si Pouilly n’avait pas posé de question SI nous n’avions pas eu de soutiens des SII……tout n’était pas écrit….Mais vivons dans l’espérance. Tout est écrit …ce collège devait voir le jour, il devait vivre et il vit ici, grâce à la pugnacité, la ténacité de chacun, les tutelles vincentiennes et diocésaines, la fondation Saint Mathieu, merci de votre présence Madame LE TARNEC, l’ASE au travers d’Isabelle LETRILLART, le conseil départemental et l’accompagnement de notre municipalité.

Il en fallait du courage et de la confiance, Monsieur BALMAND d’avoir fléché des moyens sur notre territoire… toutes les statistiques démontrent nos besoins monsieur le Député, plus de 8 % d’illettrisme dans l’Aisne, 1400 élèves en difficultés, il n’existe que 4 classes relais sur tout le département et quid des élèves en échec après ces passages en classe relais…j’aurais aimé interpeller Monsieur le Préfet s’il avait été présent…rien il faut attendre le lycée et compétence + en cas d’échec scolaire, ce collège est donc une réponse à un vide pédagogique. Et vous, Monsieur Le Secrétaire général vous avez fléché 14 % de vos moyens sur notre académie, quel beau message… un message qui a créé messieurs les élus 14 emplois sur le soissonnais, soyez en ici Monsieur BALMAND chaleureusement remercier !!!

Grâce à ces moyens, nous avons mis en place un collège de 44 élèves à la rentrée, ouvert une 5éme une 4éme et une 3éme en même temps, quasiment toutes les heures s’effectuent en binômat ( un casse-tête d’emploi du temps, un sas pédagogique peut accueillir à tout moment, et la présence d’une psychologue apaise l’ensemble de cette mécanique encore en rodage 1 Educateur pour 4 élèves, ce n’est pas du luxe, une nécessité…au passage bravo aux collègues qui se réinventent tous les jours et proposent en mode remédiation constante, n’est-ce pas Madame Lesieur ?….Car nous sommes ici sur un laboratoire pédagogique très très intéressant…au bout de deux semaines, des choses sont à réguler…entre nous ce collège c’est du sport…mais il est passionnant et un challenge terrible quant aux solutions à trouver pour chaque moment ! Après tout, l’audace pédagogique…n’est-elle pas inscrite dans nos gênes, dans notre essence, nous vincentiens et enseignants ?  N’est-elle pas présente dans notre nouveau projet d’établissement que nous aurons l’honneur de vous transmettre tout à l’heure ? en tous les cas il a concentré toutes les énergies ce collège, pas un moment nous avons rencontré des oppositions… Je vous le disais c’était écrit…et même si nous savons que nous étions attendus en cette rentrée surtout que toutes les orientations n’étaient pas toujours profilées mais plutôt refilées, j’espère tout simplement que nous aurons l’occasion de démontrer que ce collège est une proposition complémentaire de cycle 4 et non un concurrent à mes collègues du public ou du privé, au contraire sur ces questions de publics fragiles,  Nous nous devons d’avancer toujours et encore pour nos jeunes, tous nos jeunes, tous les jeunes !!!! Le plan pauvreté présenté hier par le Président de la République décrit un ensemble de mesures pour les 20000 décrocheurs de France, notre projet s’inscrit exactement de cette re-scolarisation ou sur l’accompagnement dans la formation. A nous d’en trouver les moyens, d’aller les chercher ou de batailler pour les avoir et je souhaite de tout cœur que notre expérience puisse être copiée, dupliquée s’ancrer sur d’autres territoires. Une nouvelle fois, mille mercis à chaque acteur du projet pour leur travail et gageons que ce collège puisse fonctionner très très longtemps…je vous remercie.”

Album photos